Accueil Dernières minutes Les exploitants d’aéronefs communiquent à la CNCT des informations sur les voyageurs...

Les exploitants d’aéronefs communiquent à la CNCT des informations sur les voyageurs internationaux

0

Les exploitants d’aéronefs devront partager les informations relatives aux voyages des passagers qui vont entrer et sortir d’Inde au moins 24 heures avant l’heure de départ de leur vol. Les informations seront partagées avec l’agence établie par le Central Board of Indirect Taxes and Customs (CBIC), le National Customs Targeting Centre-Passenger (NCTC-P), afin de réaliser une « analyse des risques pour les passagers ».

Le CBIC (Central Board of Indirect Taxes and Customs), qui relève du ministère des finances de l’Union, a publié lundi une notification dans la gazette à cet égard, intitulée « Passenger Name Record Information Regulations, 2022 ».

Chaque exploitant d’aéronef est désormais tenu d’enregistrer et de fournir les détails des passagers dans un format prescrit à la NCTC-P « au plus tard vingt-quatre heures avant l’heure de départ ; ou à l’heure de départ – roues au vent », indique la notification.

Selon la notification de la gazette, il s’agit de prévenir, détecter, enquêter et poursuivre les infractions à la loi. Il est également destiné aux organismes chargés de l’application de la loi et aux services gouvernementaux, selon les besoins, en Inde et à l’étranger.

Lire aussi:   Toyota 4Runner en images : design, caractéristiques, intérieur et plus encore.

Ces informations sur le dossier passager comprendront des détails tels que le PNR, la date de réservation et d’émission du billet, les informations disponibles sur les voyageurs fréquents et les avantages (comme les billets gratuits, les surclassements), toutes les informations de paiement/facturation disponibles (comme le numéro de carte de crédit), l’itinéraire de voyage pour le PNR spécifique, l’agence de voyage/l’agent de voyage, indique la notification.

La notification précise en outre que les données relatives aux passagers comprendront également « les informations fractionnées/divisées (lorsqu’un PNR contient une référence à un autre PNR) ; les informations relatives à la billetterie, y compris le numéro du billet, les billets aller simple ; les informations relatives aux bagages ; le numéro de siège ; toute information préalable sur le passager recueillie qui est initialement saisie par un transporteur aérien dans son PNR, telle que le numéro de passeport, la date de naissance et le sexe) et toutes les modifications historiques apportées au PNR ».

Lire aussi:   Comment réaliser le test rapide de l'antigène Covid-19 à domicile et que faut-il éviter ?

« NCTC-P recevra et traitera les informations du dossier passager ainsi que toute autre information pertinente pour l’analyse des risques des passagers aux fins de : a) prévention, détection, enquête et poursuite des infractions à la loi et aux règles et règlements qui en découlent, ou b) les organismes chargés de l’application de la loi ou les départements gouvernementaux de l’Inde ou de tout autre pays peuvent le spécifier aux fins de la réglementation 10 », ajoute la notification.

Lire l’article Dernières nouvelles et Dernières nouvelles ici

Article précédentJe suis toujours critiqué : Emma Raducanu réagit gentiment aux commentaires négatifs
Article suivantAndrew Johnston sur LIV Golf : Si on vous offre 10 millions de livres, comment pouvez-vous refuser ?