Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis imposent des sanctions contre des membres présumés d’une organisation extrémiste...

Les États-Unis imposent des sanctions contre des membres présumés d’une organisation extrémiste russe

0

Paris, le 15 juin (Cinktank.com) –

Le gouvernement américain a imposé mercredi des sanctions à l’encontre de deux membres du groupe d’extrême droite Russian Imperial Movement, qui a eu des contacts avec des radicaux américains et a aidé à organiser des manifestations pro-russes dans la région de Donbas.

Selon le département du Trésor dans un communiqué, les personnes sanctionnées appartiennent au Mouvement impérial russe, un groupe considéré par le département d’État comme une organisation terroriste depuis 2020.

Ainsi, le Trésor a pris des mesures contre Stanislav Shevchuk pour s’être rendu aux États-Unis en 2017 afin d’établir des connexions entre le Mouvement impérial russe et des groupes nationalistes blancs et d’extrême droite.

Par ailleurs, Alexander Zhuchkovski a été accusé d’avoir collecté des fonds et recruté pour l’organisation extrémiste russe, et d’avoir collecté plus de 200 millions de roubles (plus de 3,3 millions d’euros) pour l’achat d’armes et d’équipements militaires destinés aux combattants pro-russes à Donbas.

Le gouvernement américain a allégué que M. Zhuchkovsky a continué à user de son influence, même au cours de la guerre actuelle en Ukraine, pour le compte de combattants russes et pour recruter dans un centre de formation à Saint-Pétersbourg.

Lire aussi:   Justin Trudeau condamne les manifestations anti-vaccination au Canada

La Russie espère que la condamnation à mort de « mercenaires » à Donetsk servira d’exemple à d’autres.

À leurs côtés, Anton Thulin a également été sanctionné, accusé de « sa poursuite continue de l’entraînement terroriste », même après avoir purgé une peine de prison pour une série d’attaques en Suède en 2017, prouvant qu’il « reste une menace terroriste ».

À la suite de la décision du département du Trésor, tous les avoirs des personnes sanctionnées, ainsi que toute entité dont elles sont propriétaires à plus de 50 %, « doivent être bloqués. »

En outre, le ministère a prévenu que le fait de s’engager dans des transactions avec ces personnes « comporte également le risque de sanctions secondaires ». « Le but ultime des sanctions n’est pas de punir, mais de provoquer un changement positif de comportement », a déclaré le ministère américain des finances.

Article précédentUn procureur américain accuse le tireur de Buffalo de crimes haineux
Article suivantLes États-Unis annoncent un nouveau programme d’aide à la sécurité pour l’Ukraine d’un montant de 960 millions d’euros