Accueil Sport Golf Lee Anne Pace : « Honnêtement, je n’arrive pas à y croire ».

Lee Anne Pace : « Honnêtement, je n’arrive pas à y croire ».

0

Lee Anne Pace a remporté l’Investec South African Women’s Open pour la cinquième fois, un record, au Steenberg Golf Club, après être sortie victorieuse d’un barrage épique contre Magdalena Simmermacher au Cap. Les deux joueuses étaient à égalité après 72 trous, alors que la meneuse de la nuit, Becky Brewerton, a quitté la compétition après un dernier tour de 78 (+6), avant de descendre le 18e trou à six reprises, avant que Pace ne l’emporte sur l’Argentine.

Le talent local a commencé la journée avec sept coups de retard sur le leader, mais la native de Cape Town a joué les conditions de manière superbe tout au long de la journée. Elle a enregistré un score final de 70 (-2) pour se placer dans la course aux côtés de Simmermacher, avant qu’un bogey de Brewerton ne lui fasse manquer le playoff.

Alors que le soleil commençait à se coucher sur Table Mountain, les deux joueuses ont sorti un certain nombre de coups spectaculaires pour maintenir la compétition en vie, avant que l’approche de Simmermacher ne touche l’eau, laissant à Pace un double coup de départ pour gagner, et elle n’a pas fait d’erreur.

Avec sa 11e victoire sur le LET, Pace a également gagné une place à l’US Women’s Open plus tard dans l’année, ce qui a permis à la star sud-africaine de célébrer doublement devant son public.

Lee Anne Pace, déclarations

« Je n’arrive pas à y croire, honnêtement, je suis sous le choc, c’est génial de gagner une place dans les Majors aussi ».

Pace a commencé. « J’ai eu du mal sur les greens tout le vent, j’ai frappé tellement de greens toute la semaine, et tout s’est réuni sauf le putter, et rien ne voulait tomber, mais quand ça comptait vraiment, ça a été le cas sur le dernier trou ».

Pace a gardé la tête froide pendant la première partie de son parcours au Cap, mais un retournement de situation spectaculaire le samedi lui a permis de se remettre dans la course, avec des pars tout au long des neuf premiers trous, puis des birdies aux 10, 12 et 16 qui l’ont replacée dans la course, malgré un coup raté au 11e trou.

Pendant ce temps, Simmermacher menait après le premier tour à Cape Town, mais elle s’est retrouvée à côté de Pace avec +2 avant le dernier jour, avec un troisième tour de 77 (+5) qui l’a fait chuter dans le classement dans des conditions venteuses.

Lire aussi:   Swiatek critique la WTA et l'ITF : Ils ne coopèrent pas, je serai entendu.

Des birdies au cinquième et au neuvième tour ont permis à l’Argentine de rester dans la course, avant que deux bogeys et deux birdies au neuvième tour ne lui permettent de terminer la journée en 70 coups et de mettre en place une finale très serrée. Le 18, par cinq, a posé des problèmes aux joueuses toute la semaine, avec un green étroit et de l’eau sur le côté droit, ce qui signifie qu’il y avait toutes sortes de problèmes à éviter. Les deux joueuses ont donc fait preuve d’une certaine routine lors de leurs trois premières parties sur le dernier trou, avec des pars à chaque fois.

Puis, avec le tee avancé de 75 mètres, les choses ont commencé à devenir intéressantes, les deux joueurs cherchant à atteindre le green en deux coups. Une sortie miraculeuse d’un bunker par Simmermacher a alors forcé un cinquième trou de playoff, avant que deux approches et putts fantastiques ne ramènent le duo sur le tee pour une sixième fois.

Et c’est à ce moment-là que la pression a fini par se faire sentir, puisque Simmermacher a envoyé son deuxième coup dans l’eau, ouvrant la voie à Pace pour un double coup de putt vers la victoire, et elle n’a pas fait d’erreur – s’offrant ainsi un cinquième titre Investec South African Women’s record.

« J’avais besoin de ce birdie au dixième trou, j’étais un peu frustrée par mes putts qui ne rentraient pas, j’ai raté le coup hors du green et j’ai eu un peu de chance, mais je l’ai eu sur le green et j’ai fait un trou au putt, ce qui m’a donné un peu de confiance en arrivant », a poursuivi Pace.

« Le 11e a toujours été un trou difficile, que vous y alliez avec un wedge ou que vous alliez sur le green. J’ai décidé d’y aller et j’avais une position terrible, je devais frapper, mais j’ai malheureusement reculé un peu. « Personne n’aime voir ce qui est arrivé à Becky, c’est très décevant pour elle, mais c’est génial de la voir revenir au sommet et jouer là où elle doit être.

« Et ce coup de bunker que Maggie a joué était incroyable, elle n’avait pas une bonne position et c’était très intimidant, mais elle a réussi. J’en ai raté deux, mais au moins j’ai réussi les putts de retour. » La leader de la nuit, Becky Brewerton, n’a pas pu conserver son avance au Cap. La star galloise n’a pas réussi à capitaliser sur son avantage de cinq coups avant la dernière journée, avec un tour de 78 (+6) qui lui a permis de terminer la journée avec un coup de retard sur le duo de tête.

Lire aussi:   Christopher Feldborg Nielsen est le numéro un.

Des coups perdus sur les trois, quatre, sept et huit l’ont amenée à atteindre le tournant en 40, avant que deux birdies sur les 11 et 12 ne semblent avoir changé sa journée, avec une avance de trois coups à l’approche de la dernière ligne droite. Mais elle n’a pas pu tenir à distance ses poursuivants, avec des bogeys aux 13, 15, 17 et un dernier sur le dernier trou, ce qui lui a permis de terminer à la troisième place avec un score de +1 pour la semaine. Malgré son échec, elle sera très heureuse de retrouver le peloton de tête.

Plus bas dans le classement, Casandra Alexander et Felicity Johnson ont terminé à égalité pour la quatrième place avec un score de +3. La Sud-Africaine a fait jeu égal avec la star anglaise Johnson qui a joué 74 (+2) sur ses 18 derniers trous.

Agathe Sauzon a également fait jeu égal pour prendre la sixième place en solitaire avec +5, tandis que quatre joueuses ont partagé la septième position après avoir terminé avec +6 pour leurs efforts de la semaine. La championne du Joburg Ladies Open 2022, Linn Grant, a confirmé sa victoire de la semaine dernière en réalisant une nouvelle performance. Ses compatriotes scandinaves Madelene Stavnar et Tiia Koivisto ont également terminé sur le même score, ainsi que la Française Emma Grechi.

La septième place de Grant a également été suffisante pour lui permettre de sceller le titre de l’Investec Order of Merit, avec trois victoires en Afrique du Sud pour commencer l’année, la victoire à Johannesburg s’ajoutant aux succès du Dimension Data Ladies Challenge et du Jabra Ladies Classic en février.

« Je viens de passer les meilleures semaines ici, je suis heureux d’avoir décidé de venir pour huit semaines et de commencer ma saison ici », a déclaré Grant. « J’ai rencontré des gens formidables, notamment Lee-Anne, j’ai passé les meilleurs moments et j’ai aussi joué du bon golf ».

La victoire au Cap place Lee-Anne en tête du classement de la Race to Costa del Sol 2022, avec 681,67 points, tandis que Grant est en deuxième position avec 586,25 points après son T7 au Cap.

Article précédentXavi : « Nous sommes dans le meilleur moment de la saison ».
Article suivantL’ensemble du gouvernement du Sri Lanka démissionne en bloc au milieu d’une vague de protestations