Accueil Dernières minutes La Ligue des champions donne du répit à l’Atletico

La Ligue des champions donne du répit à l’Atletico

0

La Ligue des champions donne du répit à l’Atletico

Les hommes de Cholo donnent une bonne image d’eux-mêmes mais concèdent le match nul à United à la 80e minute.

MADRID, 23 févr. (Cinktank.com) –

L’Atletico Madrid a été tenu en échec 1-1 par Manchester United lors du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions mercredi, le but d’Elanga à 10 minutes du terme mettant fin à une bonne performance des Rouge et Blanc qui n’a pas été récompensée au Metropolitano.

L’équipe de Diego Pablo Simeone a ouvert le score par Joao Felix à la septième minute et avant la pause, elle a bénéficié d’une barre transversale de Vrsaljko. United n’a rien fait et n’a pas non plus fait de folies en seconde période mais, alors que l’Atletico semblait avoir le contrôle du match, Bruno Fernandes a été laissé seul pour trouver le fond du filet.

L’équipe de Diego Pablo Simeone s’est lancée dans le jeu avec Joao Felix qui, comme samedi dernier contre Osasuna, a ouvert le score très tôt. Lui et Correa formaient un duo étourdissant, avec Lodi également clé, mais en seconde période, il était temps de resserrer la défense. L’équipe locale a tenu bon jusqu’à ce qu’Elanga donne une petite avance à l’équipe anglaise, avec le match retour à Old Trafford dans un mois.

Griezmann a eu une autre transversale dans la dernière ligne droite, qui aurait peut-être pu rendre justice à l’Atlético. La Ligue des champions était de retour et le Metropolitano était sur son 31. Bien qu’il s’agisse d’une année de souffrance, de besoin de résultats tout en cherchant la partie perdue, l' »orejona » tant désirée a commencé comme une de ces grandes nuits rouges et blanches.

L’équipe de Cholo a foncé quand elle a senti le sang, elle a été intense et Cristiano et ses coéquipiers ne se sont même pas présentés. United a montré qu’il vit d’étincelles mais qu’il n’a pas d’équipe fiable. Les Anglais sont rentrés à la mi-temps sans occasion nette de but et avec le but de Joao Felix contre eux. Le jeune Portugais sortait d’une brillante prestation contre Osasuna, mais une confirmation en Ligue des champions est une autre affaire.

Lire aussi:   Simeone : "J'envoie le message que l'on lit dans l'équipe que l'on sort".

De plus, Lodi était un poignard sur le flanc gauche. Cholo a choisi de jouer avec trois défenseurs centraux chaque fois qu’il était nécessaire de presser et d’attaquer, et il s’est bien retiré avec cinq à l’arrière lorsque United avait le ballon. Les « diables rouges » dormaient sur le ballon sans pouvoir avancer et, en fait, reculaient presque toujours à cause des lignes montantes de l’Atlético. L’équipe locale a eu quelques occasions sur les échappées en attaque, et sur la troisième, un superbe but de Félix.

Sur une deuxième action sur corner, Lodi s’avance au lieu de retenir le ballon et glisse le ballon au Portugais qui le termine dans les airs. « Fly Atleti », disait la mosaïque d’ouverture des supporters et Joao Félix, qui venait de décoller à El Sadar, s’est envolé après sept minutes. Le scénario s’est déroulé parfaitement pour les locaux.

L’AT AT LÉ AT NE FINIT TERMINER

La première mi-temps de United s’est déroulée entre des possessions inutiles et quelques protestations auprès de l’arbitre. L’équipe de Ralf Ragnick est entrée à la mi-temps avec des centres qui ne mènent nulle part et l’Atleti avec une frappe de Vrsaljko sur la barre transversale après une autre action gagnante à l’autre bout du terrain par Lodi. Toujours privé de Trippier, le Brésilien s’est mis en tête d’être tout aussi décisif sur la gauche. Les Madrilènes ont été indulgents et sur la reprise, United a pressé.

Lire aussi:   Mariage Katrina Kaif-Vicky Kaushal : le futur marié s'affiche en kurta personnalisé de la Sabyasachi Art Foundation

Les « diables rouges » ont gagné un peu de leur salaire lors de leur visite en Espagne et ont fait reculer la défense adverse de plusieurs mètres. L’équipe rouge et blanche était un peu à l’étroit, l’attaque était plus dangereuse, mais c’était aux Diables Rouges de faire la différence en défense. L’Atletico a été attentif aux coups de pied arrêtés et s’est retrouvé sur le ballon à chaque tentative anglaise.

Cholo a demandé aux supporters de pousser, il savait que c’était le moment de souffrir, de garder une feuille propre et avec Griezmann et Lemar, il a essayé de renouveler sa force devant. Le plan continuait à se dérouler comme prévu, Cristiano n’était pas cadré, mais avec l’équipe divisée, Bruno démarqué donnait le ballon à Elanga. Le match nul a laissé le Metropolitano froid, encore plus la chance de Griezmann et l’Atlético devra redoubler d’efforts à Manchester pour maintenir ses espoirs en Ligue des Champions.

FICHE D’INFORMATION :

–RÉSULTAT : ATLÉTICO DE MADRID, 1 – MANCHESTER UNITED, 1. (1-0, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

ATLÉTICO DE MADRID : Oblak ; Giménez, Savic, Lodi (Griezmann, min.76) ; Vrsaljko, Héctor Herrera, Kondogbia, Reinildo, Marcos Llorente, Correa et Joao Félix (Lemar, min.76).

MANCHESTER UNITED : De Gea ; Lindelöf, Maguire, Varane, Shaw ; Pogba Fred, Bruno Fernandes, Sancho (Lingard, min.82), Rashford (Elanga, min.75) et Cristiano Ronaldo.

–GOALS :

1 – 0, min.7, Joao Félix.

1 – 1, min.80, Elanga

–REFEREE : Ovidiu Hategan (RUM). Cartons jaunes pour Herrera (min.45+1), Reinildo (min.63), Llorente (min.77) et Giménez (min.78) pour l’Atlético. Shaw (min.50), Lindelöf (min.60) et Telles (min.83) pour United.

-STADIUM : Metropolitano.

Article précédentVoici la boisson préférée de Nayanthara pour le petit-déjeuner, selon son nutritionniste.
Article suivantGuterres demande à Poutine de ne pas attaquer l’Ukraine lors de la réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU