Accueil Sport Golf Jon Rahm rejouera l’Open d’Espagne

Jon Rahm rejouera l’Open d’Espagne

0

Jon Rahm, actuel numéro 3 mondial et référence du golf espagnol, cherchera à imiter le légendaire Severiano Ballesteros dans le nombre de victoires obtenues après avoir assuré une nouvelle présence à l’ACCIONA Open de España presented by Madrid, qui se déroule au Club de Campo Villa de Madrid entre le 6 et le 9 octobre.

Jon Rahm, déclarations

Le chiffre 3 – lié en l’occurrence au trio de titres remportés par le génie cantabrique à l’Open d’Espagne en 1981, 1985 et 1995 – est depuis devenu l’objectif principal du golfeur basque, qui a remporté pour sa part les éditions 2018 et 2019.

Classé d’abord en 2018 au Centre National de Golf, le meilleur un an plus tard au proche Villa de Madrid Country Club, Jon Rahm revient sur le célèbre parcours madrilène, dessiné en son temps par Javier Arana, avec l’intention d’égaler également l’exploit réalisé par Ángel de la Torre en 1916, 1917 et 1919, une époque où le golf était radicalement différent de l’actuel.

Lire aussi:   Ben Hogan, une inspiration pour Tiger Woods

Jon Rahm doit également relever d’autres défis statistiques qui ne sont qu’à la portée des meilleurs, l’un d’entre eux ayant été établi par l’idole basque elle-même lors de l’édition 2019, lorsqu’il a égalé, avec 22 sous le par, le plus faible résultat gagnant dans un Open d’Espagne, que Kenneth Ferrie avait obtenu lors de l’édition 2003, alors champion au tie-break contre Peter Hedblom et Peter Lawrie.

Le Quicken Loans National était son premier événement professionnel et il l’a terminé troisième. L’Open du Canada, quant à lui, l’a vu terminer deuxième. À la fin de la saison, il a obtenu une carte pour le PGA Tour 2017. Rahm a trouvé son premier succès lors du Farmers Insurance Open grâce à un eagle sur le dernier trou, réussissant à entrer dans les tournois majeurs de la scène mondiale.

Au Championnat du Mexique, une épreuve de la série des Championnats du monde de golf, il termine troisième, à deux coups du vainqueur Dustin Johnson, tandis que dans la deuxième épreuve, le Dell Technologies Match Play, il perd la finale contre Johnson lui-même.

Lire aussi:   John McEnroe rejette la Coupe Davis et préfère la Laver Cup.

Il a ensuite remporté l’Irish Open par six coups et le dernier tournoi de la saison de l’European Tour, le DP World Tour Championship, à Dubaï, remportant également le prix de la recrue de l’année.

Article précédentL’Open d’Écosse est un Grand Chelem en soi.
Article suivantCameron Tringale, un super départ en Écosse