Accueil Sport Golf Joaquin Niemann, dossier historique chez Genesis

Joaquin Niemann, dossier historique chez Genesis

0

En Californie s’est poursuivie la grande épreuve de Joaquin Niemann qui, avec un partiel de 63 (-8) sur un total de 126 (63 63, -16) coups, en pleine course il n’est toujours qu’en tête du Genesis Invitational (PGA Tour) de golf.

A Pacific Palisades, le Chilien – après 36 trous – a réalisé le score le plus bas de l’histoire de la compétition et précède Cameron Young au classement, deuxième avec 128 (-14) et protagoniste du meilleur score du jour (62, -9).

Joaquin Niemann, La Genèse

Seul capable de lui tenir tête, l’Américain est à deux coups du jeune homme de 23 ans originaire de Santiago du Chili qui, aux États-Unis, court après son deuxième succès sur le circuit après celui arrivé en 2019 à The Greenbrier.

Au Riviera Country Club (par 71), club dont il est devenu membre après son déménagement à Los Angeles, Francesco Molinari a glissé du 43e au 44e rang avec 140 (70 70, -2). Un nouveau tour en 70 (-1) pour le joueur turinois. A partir du trou 10, il a immédiatement trouvé un birdie (le second est arrivé au 16), avec un bogey au 15.

Donc, dans le deuxième neuf, un nouveau birdie au 1, avec deux bogeys au 4 et au 7. Finale positive pour le bleu, protagoniste d’un exploit (birdie) au 9. En oscillant, entre bons coups et erreurs, Chicco Molinari est devant deux protagonistes attendus de la compétition : l’Espagnol Jon Rahm (numéro 1 mondial) et le Japonais Hideki Matsuyama (leader de la FedEx Cup), tous les deux 60/i (dernière position de ceux qui ont passé le cut) avec 142 (par) après un test discret.

Lire aussi:   Ryan Fox est le Golfeur du mois de février

Bonne performance pour l’Américain Justin Thomas, 3 / o avec 131 (-11) après un tour sans bogey fermé en 64 (-7), avec un eagle et cinq birdies. Alors qu’en position 4/a (133, -9) se trouvent l’Australien Adam Scott et le Texan Jordan Spieth.

Sixième place (134, -8) pour le Californien Collin Morikawa (deuxième au classement mondial) qui, avec un succès (et un résultat supérieur à la quatrième place de Rahm), pourrait devenir le nouveau numéro 1 mondial pour la première fois de sa carrière.

C’est plutôt 10/10 avec 136 (-6) que Max Homa, champion en titre. En Californie, excellentes éliminations pour Dustin Johnson (vainqueur en 2017, 144, +2), Bubba Watson (champion en 2014, 2016 et 2018, 144, +2), Brooks Koepka (145, +3) et Patrick Reed (148, +6).

Il fait partie des sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que de l’un des plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Lire aussi:   Cilic : Mon meilleur match ? Roger Federer à New York

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a aussi à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentScholz se prononce en faveur de la promotion de l’élargissement de l’Union européenne vers les Balkans
Article suivantLe prochain SUV Maserati Grecale dévoilé avant son lancement mondial le 22 mars.