Accueil Dernières minutes L'International Israël demande à l’ONU d’intervenir suite à l’invitation du Liban à explorer...

Israël demande à l’ONU d’intervenir suite à l’invitation du Liban à explorer la zone maritime contestée

0

Paris :, 27 déc. (Cinktank.com) –

Les autorités israéliennes ont demandé aux Nations unies d’intervenir après que le gouvernement libanais a invité des entreprises internationales à effectuer des prospections dans une zone de conflit maritime entre les deux pays.

Le représentant permanent d’Israël auprès des Nations unies, Gilad Erdan, a critiqué « toute activité libanaise menée sans le consentement » du gouvernement israélien et rejeté « toute activité économique non autorisée dans la zone maritime en question ».

À cet égard, il a rejeté « tout droit garanti par le Liban à des tiers pour la prospection ou la recherche de ressources naturelles dans les zones maritimes dans lesquelles Israël revendique des droits souverains ou une juridiction », selon la chaîne de télévision israélienne Arutz Sheva.

« Israël demande au gouvernement libanais de retirer immédiatement cette offre et d’éviter toute démarche susceptible de favoriser toute activité non convenue dans les zones maritimes sous souveraineté israélienne », a déclaré Erdan, en l’absence d’un accord bilatéral sur la zone frontalière.

Il a réitéré son appel aux tiers pour qu’ils « respectent la position d’Israël » et « évitent de participer à ou de promouvoir toute action qui pourrait mettre en danger les droits d’Israël, ainsi que d’éviter toute participation à des activités économiques non convenues dans les zones maritimes ».

Lire aussi:   Le Parlement malaisien rejette la réforme de la loi sur les infractions en matière de sécurité

Les deux pays ont entamé, en octobre 2020, un processus de pourparlers indirects qui se déroulent sous la médiation des États-Unis et sous les auspices de l’ONU au siège de l’organisme international dans la ville libanaise de Naqoura.

Les négociations portent sur une zone de 860 kilomètres carrés qui, selon les deux pays, se trouve dans leur zone économique exclusive respective. Cette question revêt une importance particulière depuis la découverte de réserves de gaz dans cette zone, qu’Israël et le Liban espèrent exploiter.

Israël et le Liban sont officiellement en guerre et n’ont pas de relations diplomatiques. La frontière terrestre a été le théâtre de tensions ces derniers mois, en partie en raison de l’absence d’un accord sur sa démarcation.