Accueil Dernières minutes Infantino prévient qu’il n’a « pas proposé » une Coupe du monde bisannuelle

Infantino prévient qu’il n’a « pas proposé » une Coupe du monde bisannuelle

0

BERLIN, 31 Mar. (STATS Perform/dpa/EP) –

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a souligné jeudi que ni lui ni son instance n’ont jamais proposé que la Coupe du monde ait lieu tous les deux ans et qu’une étude a simplement été commandée pour voir si c’était faisable.

« Laissez-moi clarifier une chose ici, je veux parler de certaines discussions et spéculations sur une Coupe du monde bisannuelle. La FIFA n’a pas proposé une Coupe du monde bisannuelle », a déclaré M. Infantino lors de son discours au Congrès de l’instance à Doha.

À cet égard, il a prévenu que lors du dernier congrès de la FIFA, « l’administration » de l’instance a été « invitée à voter » et que « 88 % ont voté en faveur de l’étude de faisabilité » de ce projet « et de quelques autres pour le football féminin et le football des jeunes ».

« La FIFA, sous la direction d’Arsène Wenger, a fait cela, pour étudier la faisabilité, mais la FIFA n’a rien proposé », a insisté l’Italo-Suisse sur le travail effectué par le sélectionneur français, à la tête du département de développement du football mondial ces derniers mois. Cette possibilité s’est toutefois heurtée à la ferme opposition de l’UEFA et de la CONMEBOL.

M. Infantino a affirmé que les modifications du format généreraient d’importantes retombées financières si les plans étaient approuvés, avec une augmentation de 4,4 milliards de dollars au cours du premier cycle de quatre ans d’un nouveau calendrier international, qui passerait à 6,6 milliards de dollars si chaque confédération modifiait également sa compétition d’équipes régionales respective pour la rendre égale tous les deux ans.

Lire aussi:   Guru Jambheshwar Mela 2022 : Les chemins de fer vont mettre en service le train spécial Sirsa-Nokha Mela le 24 septembre.

La FIFA a également publié les résultats d’une étude selon laquelle « la majorité » des fans de football souhaiteraient voir des Coupes du monde plus fréquentes, tandis que l’UEFA a déclaré qu’une enquête indépendante qualifiait les propositions d' »alarmantes ».

« La FIFA a conclu que c’était faisable, mais que cela aurait quelques répercussions et impacts. La phase suivante a été celle de la consultation, des discussions et de la recherche d’accords et de compromis », a ajouté M. Infantino.

Avec tous les joueurs de football, ils ont donc essayé « d’avoir une discussion et un débat pour trouver ce qui était le mieux pour tout le monde ». « Tout le monde doit en profiter, les grands doivent devenir plus grands avec l’ensemble du mouvement, et les petits doivent en profiter pour donner des opportunités à tout le monde. Je remercie tout le monde pour leur contribution et leurs commentaires, positifs ou négatifs », a déclaré le dirigeant.

« L’important est que nous ayons remis le football de l’équipe nationale à l’ordre du jour de tout le monde », a déclaré Infantino, sans oublier que l’essentiel est « de parler aux clubs, bien sûr, ce qui est la partie la plus importante parce que c’est là que les joueurs jouent ».

Lire aussi:   Apple dépose un brevet pour un clavier qui transforme l'iPad en MacBook

En revanche, le président a confirmé aux associations membres présentes qu’il se représentera pour un troisième mandat à la tête de l’instance dirigeante du football mondial. « Je me représenterai aux élections. Je voulais vous le dire en premier, car nous sommes tous unis ici et les membres de la FIFA sont présents », a-t-il souligné.

Infantino, 52 ans, a été élu pour la première fois en 2016 pour remplacer l’ancien président Joseph Blatter et a été réélu en 2019. Il était auparavant président de l’UEFA.

Article précédentLe procureur turc demande que l’affaire du meurtre de Khashogi soit classée et transférée en Arabie saoudite
Article suivantBMW International Open 2022, un champ fort