Accueil Sport Golf Gonzalo Fernandez-Castano : « Super pour nous ».

Gonzalo Fernandez-Castano : « Super pour nous ».

0

La toute première visite à Infinitum, qui a succédé à PGA Catalunya en tant que site hôte de la finale de l’école de qualification du Tour en 2017, a permis à Fernández-Castaño, ancien multiple vainqueur du DP World Tour, de récupérer sa carte, avec son compatriote Álvaro Quirós comme caddie.

Gonzalo Fernandez-Castano, déclarations

Fernández-Castaño, 41 ans, est ravi d’avoir la chance de jouer devant son public cette semaine dans un lieu familier. « C’est formidable pour nous, pour tous les Espagnols d’avoir des événements du Tour sur notre propre sol », dit-il.

« Cela fait une différence. Cela nous donne des opportunités, non seulement pour les joueurs du Tour mais aussi pour certains joueurs locaux. « Je me souviens de l’époque où nous avions jusqu’à sept événements du Tour en Espagne. Je pense que nous nous en sortions bien avec deux événements par saison, puis nous en avons obtenu deux de plus en Catalogne ».

Malgré la perspective d’être encouragé par la bonne volonté des foules espagnoles, Fernández-Castaño admet que jouer sur le sol national n’est pas toujours facile, n’ayant jamais gagné un événement du Tour en Espagne. « Ce n’est pas facile, vous avez beaucoup de gens qui vous soutiennent, ce qui est bien, mais d’un autre côté, vous avez cette pression que je n’ai jamais su gérer d’une certaine manière », dit-il.

Lire aussi:   Greg Norman sur Phil Mickelson

« C’est quelque chose que vous devez apprendre, et j’envie vraiment les joueurs comme Rafa Cabrera Bello, Sergio Garcia, Jon Rahm, ces joueurs qui ont été capables de réussir sur le sol espagnol ». Il compte parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde.

Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport. Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Lire aussi:   Legends Tour, le premier tournoi en Autriche

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs séjourner sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentTom Brady est un golfeur professionnel ?
Article suivantPablo Larrazábal :  » Tout est question de préparation « .