Accueil Dernières minutes Footballers ON demande à l’AFE de mettre fin au « processus antidémocratique » du...

Footballers ON demande à l’AFE de mettre fin au « processus antidémocratique » du calendrier des élections syndicales

0

MADRID, 7 déc. (Cinktank.com) –

Le syndicat Futbolistas ON a qualifié d' »antidémocratique » le processus ouvert par l’Association des footballeurs espagnols (AFE), avec l' »imposition » d’un calendrier de vote, pour les élections syndicales dans le football féminin, et a demandé au syndicat majoritaire de l’arrêter.

« Suite au conflit généré par l’imposition par l’AFE d’un calendrier de vote pour la première division du football féminin, ainsi que par son refus de négocier le processus de désignation des syndicats, Futbolistas ON a communiqué vendredi dernier, le 3 décembre, qu’il avait fait appel au Service Interconfédéral de Médiation et d’Arbitrage (SIMA) pour arrêter ce calendrier électoral imposé par l’AFE, dans lequel la constitution des bureaux de vote aurait lieu en seulement cinq jours, du 8 au 15 décembre, et le vote du 15 au 21 du même mois », a expliqué dans une déclaration.

En outre, il a assuré que son département juridique « comprend que la position légale est d’attendre la tenue de l’acte de médiation étant donné l’existence d’indications selon lesquelles les droits fondamentaux des autres syndicats et le droit à la liberté de vote des électrices sont affectés ». « Nous continuerons à informer et à veiller aux droits et à la liberté d’association de nos affiliés et de toutes les footballeuses », a-t-elle déclaré.

Lire aussi:   L'arbitre allemand Daniel Siebert arbitrera Villarreal-Juventus

Le 29 novembre, l’AFE a rapporté que les joueuses de la Primera Iberdrola, la plus haute catégorie du football féminin espagnol, pourraient choisir le syndicat qui les représente lors des futures négociations collectives.

Un jour plus tard, Futbolistas ON a déploré que l’AFE veuille « imposer » que le processus électoral soit lancé « immédiatement » afin de maintenir son « monopole syndical », et a proposé que les élections aient lieu en février de l’année prochaine. Vendredi, elle a fait appel au Service Interconfédéral de Médiation et d’Arbitrage (SIMA) pour annuler le calendrier électoral.

Article précédentLe Royaume-Uni affirme que les premières indications montrent que la variante omicron se propage « plus rapidement »
Article suivantLa police allemande saisit des décorations de Noël avec des symboles nazis