Accueil Sport Golf Équipe nationale paralympique, réunion technique

Équipe nationale paralympique, réunion technique

0

Sur le parcours du Cosmopolitan Golf & Country Club de Tirrenia (Pise), débute la première réunion technique 2022 de l’équipe nationale paralympique de la Fédération italienne de golf, qui confirme son engagement et sa proximité avec les joueurs handicapés – avec également la création d’un Ordre du Mérite réservé aux athlètes handicapés régulièrement inscrits à la FIG – dans le contexte d’un sport de plus en plus inclusif qui dépasse toutes les barrières.

L’inclusion sociale est d’ailleurs l’une des pierres angulaires du projet Ryder Cup 2023.

Équipe nationale paralympique, événement

Jeu, esprit d’équipe, ténacité, concentration et, surtout, entraînement. Ce sont les ingrédients d’un entraînement commun qui se terminera le dimanche 24 avril avec les participants qui seront suivis sur le terrain par le staff technique dirigé par Tommaso Perrino, commissaire technique de l’équipe nationale paralympique masculine et féminine FIG, qui a joué l’Open d’Italie – en 2020 et 2021 – aux côtés des champions du DP World Tour, et a débuté sur l’Alps Tour (le 21 mars dernier) au Golf national de Sutri (Viterbo) lors de la deuxième étape des Winter Series.

Grâce aux exercices techniques, les bases seront jetées pour obtenir des résultats exceptionnels sur le plan national et international. Le staff technique paralympique est complété par les entraîneurs fédéraux Nicola Maestroni et Stefano Bertola et par le physiothérapeute Giuseppe Plebani, qui complètent le staff technique, seront présents les athlètes suivants : Pietro Andrini, Giuseppe Bagnarelli, Cristiano Berlanda, Edoardo Biagi, Riccardo Bianciardi, Lorenzo Bortolato, Vittorio Cascino, Luisa Ceola, Paolo Fancelli, Davide Fasci, Roberto Granatiero, Giulia Marabotti, Stefano Palmieri, Andrea Plachesi et Pierfederico Rocchetti.

Lire aussi:   Jannik Sinner, arrêt coûteux : mauvaise nouvelle pour l'Italien

Il compte parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Lire aussi:   Rafael Nadal s'exprime à nouveau sur la décision de Wimbledon de ne pas attribuer de points.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a aussi à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs séjourner sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentBenjamin Poke : « Je sens que je suis sur la bonne voie »
Article suivantChaatisgarh, Jharkhad, Odisha reçoit 20 hélipads avec possibilité d’atterrissage de nuit