Accueil Sport Golf Dustin Johnson jouera dans la Super League arabe

Dustin Johnson jouera dans la Super League arabe

0

Dustin Johnson, ancien numéro 1 mondial (aujourd’hui treizième au classement mondial), jouera le premier tournoi de l’Arab Super League (le LIV Golf) prévu du 9 au 11 juin à Londres. L’Américain a fait marche arrière et sera la star la plus attendue de la compétition.

Dustin Johnson, Super Ligue arabe

Avec lui, d’autres champions majeurs tels que Sergio Garcia et Louis Oosthuizen. Sur le terrain, parmi les 42 golfeurs annoncés, on trouve également les Anglais Lee Westwood et Ian Poulter. Phil Mickelson ne figure pas dans la liste.

Et maintenant on attend la réaction du PGA Tour et du DP World Tour, puissances du vert qui, ces derniers mois, ont menacé de durcir le ton envers ceux qui ont décidé de participer aux événements du LIV Golf. Doté d’une puissance physique extraordinaire et d’un swing très puissant (avec un poignet gauche en haut du swing peu académique, mais très chargé), il est l’un des joueurs les plus longs du circuit, et pendant trois années consécutives (2009-2011) il a terminé à la troisième place du classement des distances moyennes.

Lire aussi:   Carlos Moya se souvient de Rafael Nadal s'excusant après avoir gagné son premier match

Passé professionnel fin 2007, il a remporté 20 tournois à ce jour, et est actuellement le seul joueur du PGA Tour à avoir gagné au moins un tournoi chaque saison. Il compte également quatre titres WGC, dont le deuxième, remporté en 2015, après être revenu d’une période éloignée des terrains, en raison de problèmes personnels.

En effet, entre 2009 et 2014, Dustin Johnson a été contrôlé positif lors de trois contrôles antidopage différents, une fois pour la marijuana deux fois pour la cocaïne. Suite à cela, le PGA Tour n’a pas émis de mesures disciplinaires, ni diffusé la nouvelle, mais c’est le joueur lui-même qui a décidé de se retirer du professionnalisme pendant 6 mois.

En 2010 il a été le protagoniste d’un épisode malheureux quand, à la tête du PGA Championship, le dernier tournoi majeur de la saison, il a encouru deux pénalités au 72ème trou, pour avoir intentionnellement placé la tête de son club dans un bunker, ne l’ayant pas reconnu car très ruiné et dans une zone de passage pour les spectateurs.

Lire aussi:   Gareth Bale, nouvel ambassadeur mondial du R&A

Après avoir empoché le dernier putt au 18e trou, pensant être à égalité avec Bubba Watson et Martin Kaymer, ce dernier étant diplômé puis vainqueur du play-off suivant, il a été informé de la pénalité de deux coups qui l’a fait passer de la première place à la cinquième.

Article précédentLancement de la voiture électrique Kia EV6 à 59,95 roupies avec une autonomie de 528 km, déjà vendue en Inde.
Article suivantSelon le ministère russe des Affaires étrangères, les États-Unis construisent des alliances pour se préparer aux conflits futurs