Accueil Sport Golf Dimitrij Isaak, un rituel comme celui de Tiger Woods

Dimitrij Isaak, un rituel comme celui de Tiger Woods

0

Il existe un certain nombre de rituels célèbres dans le sport : Michael Jorden a toujours porté le short de son équipe universitaire sous son short des Chicago Bulls, Tiger Woods ne jure que par sa chemise rouge. La star de « We Love MMA » Dimitrij Isaak révèle à BILD : « Je me peins les ongles avant chaque combat ! ».

Dimitrij Isaak, déclarations

Isaak explique : « Je ne crois pas aux rituels en soi, mais je me peins les ongles dans la cabine parce que j’aime les ongles peints et que j’ai les ongles peints depuis trois bonnes années. »

Son rituel a déjà provoqué des moments bizarres, se souvient-il : « Mon entraîneur m’a dit un jour que les autres combattants ne savaient pas exactement comment réagir lorsque je me mettais soudainement à retoucher mon vernis à ongles dans le vestiaire. »

Isaac lui-même n’a pas remarqué parce qu’il était tellement concentré sur son combat. C’est comme ça que la distraction peut aller… Il a même introduit un nouveau rituel pour le combat pour le titre samedi à « We Love MMA 56 » : il s’offre une bière avant la soirée de combat !

Lire aussi:   Luke Donald, un touriste qui attend la Ryder Cup

Inhabituel, d’autant plus que les stars de « We Love MMA » doivent faire du poids. Voyons si ce nouveau rituel sera couronné de succès et s’il pourra obtenir son premier titre de champion des poids plumes. Bien sûr, le titre a toujours été son objectif : l’homme de Kiel se bat dans une cage depuis 2018.

Ce n’était que drôle quand il a dû parler de sa passion à son employeur. « Eh bien, c’est stupide. (rires) Je me suis dit : ‘comment je vais expliquer ça au travail maintenant ?' » Au « We Love MMA » de Munich, il veut maintenant se couronner comme le premier roi des poids plume d’Allemagne.

Et avec des ongles peints et une pinte de bière… Les arts martiaux mixtes (en anglais mixed martial arts, en acronyme MMA), sont un sport de combat de plein contact dont le règlement permet l’utilisation de toutes les techniques sportives des arts martiaux (karaté, muay thai, jiu jitsu brésilien, judo ) et des sports de combat (lutte, grappling, boxe, kickboxing).

Lire aussi:   Mina Harigae, -7 à l'U.S. Women's Open.

Ils sont parfois improprement appelés free fight ou no holds barred et confondus avec la valeur tudo dont ils dérivent.

Article précédentLe Mahindra XUV300 électrique sera lancé en 2023, la société annoncera bientôt sa stratégie en matière de véhicules électriques.
Article suivantLa DGAC suspend le contrôleur aérien qui a approuvé les vols d’IndiGo qui s’approchaient trop près après le décollage