Accueil Dernières minutes Sport Des joueurs à la Coupe du monde ? S’ils se blessent, la...

Des joueurs à la Coupe du monde ? S’ils se blessent, la FIFA paiera !

0

La FIFA a, comme toujours, lancé des mesures pour protéger, au moins financièrement, les clubs qui auront des joueurs à la Coupe du monde. Mais là aussi, la bureaucratie frappe à la porte des clubs qui veulent recevoir des indemnités.

L’envoi d’un joueur au Monde représente toujours un grand honneur, mais aussi un risque non négligeable et la FIFA le sait bien. En effet, il peut toujours arriver qu’un joueur se blesse ou revienne de l’épreuve et cela obligerait le club à se passer de ce même joueur, compromettant peut-être la réalisation de l’objectif de la saison. En calculant ensuite que cette année, la compétition internationale aura lieu au milieu de la saison et non en été, le danger de perdre quelqu’un pour le match retour se fait sentir.

Pensez juste aux blessures de Neymar dans un passé récent ou, en remontant plus loin, à Alessandro Nesta pendant une coupe du monde. Des douleurs qui ont emporté des pions cruciaux dans la lutte de Barcelone et de la Lazio pour le dernier but à l’époque. C’est pourquoi la FIFA prévoit un compensation monétaire pour chaque joueur qu’un club envoie à l’équipe nationale pour le tournoi arc-en-ciel. De cette façon, les clubs reçoivent au moins une gratification économique qui justifie partiellement le risque pris.

La Coupe du monde, le trophée convoité par tous (Ansa Foto)

Coupe du monde : si un joueur est blessé, la FIFA s’en occupera, mais ce sera compliqué

Pour cette Coupe du monde, le FIFA a décidé d’allouer un montant total de 209 millions de dollars en compensation pour l’examen qui se tiendra au Qatar. Ce chiffre reste inchangé par rapport à la Russie 2018. Chaque jour de présence du joueur dans la compétition correspondra donc à un bonus d’environ 10 000 dollars par jour, qui sera versé au club détenteur de la carte. Pour pouvoir bénéficier de l’indemnité, le club doit toutefois avoir engagé le joueur au Qatar au cours des deux années précédant la Coupe du monde 2022. En outre, un détail supplémentaire a été ajouté. En fait, ce seront les clubs eux-mêmes qui devront demander leur propre redevance en soumettant une demande en format numérique via le site web de l’UE. Paysage du football professionnel de la FIFA. Un ajout supplémentaire qui ne fera certainement pas plaisir aux clubs déjà malmenés par bureaucratie e les problèmes économiques…

Lire aussi:   Dustin Johnson sur LIV Golf : "Je regrette vraiment ma décision de venir ici. C'est juste..."
Article précédentPGA 2K23, Jon Rahm en vedette avec Tiger Woods
Article suivantLIV, Peter Uihlein dépasse Brooks Koepka