Accueil Sport Golf Dernière fois à St. Andrews ? Tiger Woods nie

Dernière fois à St. Andrews ? Tiger Woods nie

0

Une photo en tête-à-tête avec Jack Nicklaus (33 Grand Chelems les contemplent, 18 l’Ours d’Or et 15 le Tigre) ce lundi au fameux Pont Swilcan sur le 18ème trou du Old Course lors de la Célébration des Champions, et plusieurs avec d’autres joueurs et sa compagne Erika, ont fait naître des rumeurs selon lesquelles l’ancien numéro 1 mondial aurait pu venir jouer l’Open pour la dernière fois et se retirer plus tard, ce qui a été démenti à la télévision et en conférence de presse.

Tiger Woods, déclarations

Tiger était très excité mardi par la possibilité de jouer le British Open sur le parcours historique de Saint Andrews à partir de jeudi. Après son accident de voiture en février 2021 qui a failli lui coûter sa jambe droite, et après avoir joué à Augusta et au PGA, il a exclu l’US Open en raison de sa résistance mais a immédiatement confirmé qu’il serait présent au British.

En le voyant marcher, on  » souffre  » sincèrement car il n’est pas le Tiger que l’on aimerait tous voir et en plus, lui-même constate qu’il n’est pas celui d’Augusta lorsqu’il est revenu sur le circuit, c’est-à-dire qu’il ne s’améliore pas, qu’il stagne, ce qui peut influencer votre humeur.

Tiger a joué son premier Open au Old Course en tant qu’amateur en 1995, en 2000 il a été le cinquième golfeur de l’histoire à réaliser le Grand Chelem réunissant les quatre  » majors « , il a soulevé le Jar en 2005, et il l’a rejoué dans ce sanctuaire du golf en 2010 et 2015.

Ce sera donc son sixième British (il en a gagné trois) à la Cathédrale. Et il ne sait pas si ce sera le dernier. « La plupart du temps, pendant ma rééducation, j’espérais simplement pouvoir marcher à nouveau. Marcher normalement et avoir une vie normale, peut-être jouer un peu de golf avec mon fils et mes amis.

Mais finalement, cette année, j’ai été capable de ressentir à nouveau la compétition. Et quand j’ai réalisé que je pouvais le faire à un haut niveau, même si je ne jouerai plus jamais une saison complète, mon objectif était de revenir ici à Saint Andrews pour jouer ce tournoi qui est le plus historique qui existe dans notre sport », a déclaré Woods en salle de presse.

Lire aussi:   Alan Shipnuck : Il y a toujours eu un Phil Mickelson public et un Phil Mickelson privé.

Et à la question de savoir comment il se sent physiquement, il a été clair et sincère : « Définitivement, mon corps peut s’améliorer, mais de façon réaliste, pas beaucoup. Il a porté beaucoup de charges et à 46 ans, il ne récupère pas aussi bien qu’à 26 ans.

Mais j’ai la chance que dans notre sport, on puisse encore jouer à partir de 45 ans, et même au-delà de 50 ans sur des links comme Saint Andrews. Il faut beaucoup d’habileté pour bien jouer sur ces parcours. Et avec des fairways rapides et fermes comme ceux-ci, cela permet aux joueurs plus âgés de faire rouler la balle et d’avoir leur chance », a déclaré Tiger, qui reconnaît toutefois qu’il n’est pas prêt à remporter sa quatrième victoire britannique et sa 16e « grande » cette semaine.

« Je suis arrivé samedi, mais je n’ai pas frappé de balles. Je suis seulement venu pour faire le tour du parcours. Il n’y avait aucune tension. J’ai juste essayé de me faire une idée du parcours. Comme je loge à l’hôtel sur le 17e trou, je suis parti à 9 heures du soir, je suis allé sur l’un des greens et j’ai commencé à m’entraîner.

Puis, le dimanche, j’ai joué 18 trous. Lundi, neuf et ce mardi encore neuf. Mercredi, je vais me reposer » Tiger ne veut pas penser à la possibilité que ce soit son dernier Open au Old Course, mais il est conscient que lorsque le tournoi reviendra ici dans cinq ou six ans, il sera très difficile pour lui de le faire en étant en position de réaliser des performances de haut niveau, c’est pourquoi il veut profiter de cette 150e édition historique comme si c’était en 1995, lorsqu’il a débuté en tant que jeune homme longiligne avec de grandes compétences et des moyens de réussir, comme il l’a toujours fait depuis.

Lire aussi:   "Seve Ballesteros ? Plus que Tiger Woods"

Il tire une balle contre Norman et la Super League
La Super League arabe et les joueurs dissidents ont également demandé à Tiger une gaffe d’un million de dollars, et rien n’est resté dans la chambre. « Ils ont tourné le dos à ce qui leur a permis d’arriver là où ils sont.

Certains joueurs n’ont même pas d’expérience du PGA Tour. Ils sont passés directement du circuit amateur à cette organisation sans jamais avoir eu la chance d’expérimenter ce que c’est que de jouer sur le circuit ou dans les grands tournois.

Certains de ces joueurs ne joueront peut-être jamais un Grand Chelem, ils ne joueront peut-être jamais à Saint Andrews, ils ne marcheront peut-être jamais dans les rues d’Augusta. Pour moi, c’est incompréhensible. Ils sont payés beaucoup d’argent à l’avance pour jouer des tournois de 54 trous, au lieu des 72 classiques.

Je peux comprendre que le circuit senior soit de 54 trous, ils sont plus âgés et moins forts physiquement. Mais quand vous êtes jeune, et certains de ces joueurs sont des enfants qui viennent du golf amateur, jouer 72 trous fait partie de la difficulté du jeu », a tiré Woods.

Woods n’a pas tenu sa langue contre Greg Norman. « Je sais que Greg a essayé de faire ça au début des années 90. Ça n’a pas marché à l’époque et il essaie de le faire fonctionner maintenant. Je ne vois toujours pas en quoi cela est meilleur pour le jeu.

Ce que l’European Tour et le PGA Tour représentent, ce qu’ils ont fait, ainsi que tous les professionnels et toutes les instances dirigeantes du golf et tous les championnats majeurs, la façon dont ils le gèrent… Je pense qu’ils le voient différemment de Greg.

Article précédentDavid Vega et Rafael Matos visent une quatrième finale à Bastad en 2022.
Article suivantYulia Putintseva poursuit la défense de son titre à Budapest