Accueil Sport Golf Classement, Scottie Scheffler reste numéro 1

Classement, Scottie Scheffler reste numéro 1

0

Malgré la déception de l’échec de la FedEx Cup, Scottie Scheffler reste le numéro 1 du golf masculin au niveau mondial. L’Américain précède l’Australien Cameron Smith au classement, toujours en position 2 / o mais désormais suivi de près par l’Irlandais du Nord Rory McIlroy qui, grâce à la victoire à Atlanta en FedEx Cup, est passé de la position 4 / a à 3 / a.

Scottie Scheffler, classement

C’est la seule variation dans le Top 10, Patrick Cantlay étant relégué à la 4ème place. Les bleus restent derrière. Francesco Molinari, qui ne s’est pas qualifié pour les play-offs du PGA Tour, est à 162 / o. Meilleur Italien, il devance Guido Migliozzi, seulement 185 / o.

L’impulsion pour la création de l’Official World Golf Rankings est venue du comité du tournoi du Royal and Ancient Golf Club de St Andrews, qui dans les années 80 s’est rendu compte que le système qu’il avait adopté, à savoir envoyer les invitations pour la participation au British Open en analysant chaque tour individuellement, conduisait à l’exclusion de plus en plus de joueurs de haut niveau parce qu’ils partageaient leurs engagements sur plusieurs tours différents, et du manager sportif autoritaire Mark McCormack, qui est devenu le premier président du comité international qui supervise la création du classement.

Le système utilisé pour élaborer le classement a été développé sur la base de celui du World Golf Rankings de McCormack, qui avait été publié précédemment dans son World of Professional Golf Annual de 1968 à 1985, qui était un classement non officiel et n’était pas utilisé pour les autres.

des fins telles que la sélection des joueurs à inviter aux tournois. Le premier classement a été publié avant l’édition 1986 du Masters. Les six premiers joueurs étaient : Bernhard Langer, Severiano Ballesteros, Sandy Lyle, Tom Watson, Mark O’Meara et Greg Norman.

Les trois premiers étaient donc des joueurs européens, mais parmi les cinquante premiers, trente et un joueurs étaient américains. Au fil des années, la méthode de calcul du classement a beaucoup changé. Au départ, le classement était calculé sur une période de trois ans, le score de l’année en cours étant multiplié par quatre, le score de l’année précédente par deux et le score de l’année précédente restant inchangé.

Lire aussi:   Pauline Roussin-Bouchard à l'US Open

Le classement a été établi avec le score total et les points globaux arrondis à la valeur entière la plus proche. Tous les tournois reconnus par les circuits professionnels et certains des tournois sur invitation ont été classés en catégories, allant des « tournois majeurs » (où le vainqueur recevait 50 points) aux « autres tournois » (où le vainqueur recevait un minimum de 8 points.

). Dans chaque tournoi, les autres classés recevaient également des points proportionnellement à leur classement en partant du deuxième qui recevait 60% des points dus au vainqueur. Au début du mois d’avril 1989, le classement a été modifié et basé sur la moyenne des points par tournoi joué plutôt que sur la somme totale.

Ceci afin de mieux refléter la valeur de certains joueurs (surtout les plus âgés) qui ont joué moins de tournois que les autres, mais qui ont montré dans les grands tournois que leur classement était sous-estimé. Par exemple, Tom Watson, entre 1987 et 1989, s’était classé parmi les 15 premiers dans huit tournois majeurs, mais avec le système de points global, il n’était qu’en 40e position : avec le système de points moyen, il est passé à la vingtième position.

Un nouveau système est également mis au point pour déterminer le « poids » de chaque tournoi, basé sur la valeur globale des participants évaluée avec le classement avant le début du tournoi. Lors des grands tournois, cependant, le maximum de 50 points était garanti au vainqueur, tandis que tous les autres pouvaient atteindre un maximum de 40 si tous les 100 meilleurs du monde avaient été au départ.

Dans la pratique, le résultat est que la plupart des tournois du PGA Tour accordent environ 25 points au vainqueur, ceux de l’European Tour environ 18 et ceux du Japan PGA Tour environ 12. En 2007, le système a été à nouveau modifié. . En 1996, les trois années qui étaient prises en compte ont été réduites à deux et l’année en cours est passée pour valoir le double.

Lire aussi:   Gareth Bale, nouvel ambassadeur mondial du R&A

A partir de 2000, des points ont commencé à être attribués à un plus grand nombre de joueurs classés dans chaque tournoi et la moyenne n’était plus arrondie à l’entier. Au départ, seul le comité des tournois du Royal and Ancient Golf Club utilisait le classement à des fins officielles ; le PGA Tour l’a reconnu en 1990 et, en 1997, tous les grands circuits l’ont fait également.

Le classement, qui s’appelait auparavant Sony Rankings, a pris le nom de Official World Golf Rankings cette année-là. Le siège où il est pris en charge et géré est situé à Virginia Water dans le Surrey, en Angleterre. Jusqu’à présent, dix-neuf joueurs ont été officiellement reconnus comme numéro 1 dans le monde.

Severiano Ballesteros a remplacé Bernhard Langer peu après l’introduction du classement et s’est disputé la place avec Greg Norman pendant trois ans, jusqu’à ce que Nick Faldo prenne sa place de principal rival de Norman. Ian Woosnam et Fred Couples se sont alternés à la première place à plusieurs reprises entre 1991 et 1992, avant le retour de Faldo au commandement qui a duré jusqu’en 1994, date à laquelle Nick Price est devenu le leader.

Greg Norman est revenu en tête en 1995 et 1996, puis, après une semaine seulement de prise de pouvoir par Tom Lehman, Tiger Woods a dominé de 1997 à 2005, avec de brefs arrêts au profit d’Ernie Els et de David Duval. En septembre 2004, Vijay Singh est devenu le 12ème numéro 1 et lui et Woods ont alterné le commandement à plusieurs reprises au cours de l’année 2005, mais Woods a fini par prendre le large.

Article précédentAudi Q3 en images : découvrez le design, les caractéristiques, l’intérieur et bien plus encore en détail.
Article suivantDevinette visuelle : 97% ont échoué à ce test, trouvez le mot HEAVY caché dans l’image.