Accueil Sport Golf Charles Barkley a dit non à la riche offre du Liv.

Charles Barkley a dit non à la riche offre du Liv.

0

Charles Barkley a annoncé qu’il resterait à TNT pour suivre la NBA, et qu’il renonçait à un contrat de diffuseur pour LIV Golf, un circuit de golf professionnel dirigé par l’ancien joueur Greg Norman et financé par le Fonds d’investissement public d’Arabie saoudite.

Charles Barkley, déclarations

Une position qui, si elle avait été acceptée, aurait empêché Barkley de continuer à travailler avec TNT et dans le casting de la série à succès Inside the NBA avec Shaquille O’Neal, Kenny Smith, Ernie Johnson, Candace Parker, Dwyane Wade et Draymond Green.

Sir Charles a confirmé au NY Post qu’il avait donc renoncé au pré-accord signé avec Norman, le remerciant pour cette opportunité et expliquant qu’il avait lui aussi refusé pour éviter les spéculations et les controverses liées à son partenariat avec le Fonds d’investissement public.

LIV Golf est né comme une alternative au circuit de golf professionnel PGA, le fonds souverain d’Arabie Saoudite sous le contrôle de la famille Salman Al Saud et du Prince Mohammad Bin Salman Al Saud, a été accusé d’avoir créé son propre circuit comme une opération de recyclage d’argent.

Lire aussi:   Patrick Reed jouera au Saudi International

Le même partenariat et les mêmes liens avec les Saoudiens, accusés de violer les droits de l’homme dans leur pays et de l’implication du prince Bin Salman dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, auraient constitué un motif d' »embarras » pour Charles Barkley étant donné les accusations directes du gouvernement.

USA contre l’héritier saoudien. Greg Norman lui-même a dû faire face à une controverse sur son rôle de PDG de LIV Golf, et sur l’opportunité de prêter son travail et son image aux côtés des Saoudiens. LIV Golf dispose d’une liste de 60 golfeurs, dont le célèbre Phil Mickelson.

Barkley a expliqué : « Je remercie Norman et LIV Golf pour leur intérêt, je ne leur souhaite que du succès mais dans mon intérêt et celui de Turner Sports, la meilleure chose pour moi est de rester avec eux pour le reste de ma carrière à la télévision. »

A propos de la controverse sur le Fonds d’investissement public : « Tout le monde parle de blanchiment d’argent, d’argent sale… Je dis que si vous êtes un sportif, il peut arriver que vous preniez de l’argent de personnes ou d’organisations que vous n’appréciez pas forcément.

Lire aussi:   John McEnroe : Rafael Nadal et Novak Djokovic sont semblables mais différents

Je ne suis pas un hypocrite, ceux qui jouent au LIV le font pour gagner leur vie (…) ici tout le monde joue à moraliser son voisin, et ne pratique l’indignation qu’un jour sur deux. Quant à moi, je ne permets pas que cela se produise avec moi ».

Article précédentPlusieurs étoiles tombées : une édition terne de l’Open de Los Cabos commence
Article suivantRafael Nadal se souvient : Ma meilleure finale de Roland Garros était contre Novak Djokovic