Accueil Sport Golf Bryson DeChambeau : « Nous jouons pour le pays

Bryson DeChambeau : « Nous jouons pour le pays

0

Bryson DeChambeau : « Nous jouons pour le pays »
(Fourni par Tennis World USA)

Le Bryson DeChambeau qui joue aujourd’hui les tournois LIV Golf est différent de celui dont on se souvient comme protagoniste sur le PGA Tour. Il est physiquement plus mince et moins agressif dans sa communication. Immédiatement après le PGA Championship remporté par Brooks Koepka, avec lequel il avait établi une forte rivalité sur le PGA Tour, il a voulu exprimer sa pensée sur le statut des joueurs LIV. À Oak Hill, DeChambeau a terminé en quatrième position, à égalité avec Cameron Davis et Kurt Kitayama, gagnant de précieux points pour le World Ranking, où il avait glissé au-delà de la quatre-vingt-dixième position.

La première considération du joueur de Modesto vient de là. L’extrême difficulté qu’ont les joueurs LIV à améliorer leur classement mondial représente un obstacle majeur à la qualification pour les Majeurs, surtout pour ceux qui ne relèvent plus d’autres catégories d’exemption.

Bryson DeChambeau, déclarations

« Il y a beaucoup de propositions à ce sujet » « Celle sur laquelle nous sommes tous (joueurs LIV, NDR) d’accord, de mon point de vue et sur la base de ce que j’ai entendu, est de créer une catégorie spéciale d’exemption pour les Majeurs qui nous sont dédiés, sur la base des résultats obtenus pendant la saison » « Ce serait la chose la plus appropriée et la plus juste pour nous, les joueurs LIV, Ce serait la chose la plus appropriée et la plus juste pour nous, joueurs LIV, compte tenu des terrains de nos tournois, du nombre de champions de Majors que nous avons et du haut niveau de jeu qui s’exprime » « Si c’était possible, ce serait une bonne chose » « Nous avons tellement chuté dans le classement OWGR que nous ne sommes plus pertinents » « Nous sommes en train de faire des progrès dans le domaine de la sécurité » « Nous sommes en train de faire des progrès dans le domaine de la sécurité ». » Chapitre Ryder Cup.

Lire aussi:   Michael Jordan, un épisode incroyable sur le golf

Lorsqu’on lui demande spécifiquement ce qu’il pense de l’intégration des joueurs de LIV dans les équipes de Ryder, la réponse ne laisse aucune place au doute : « Comme l’a dit Brad Faxon (membre de Team USA en 1995 et 1997, ndlr), nous jouons pour notre pays, pas pour un Tour, ni pour l’argent.

Et il a raison » « Si nous sommes en position de choisir le capitaine ou d’accéder aux qualifications automatiques (en référence aux points mondiaux, NDR), eh bien, nous méritons cette place ».