Accueil Sport Golf Bryson DeChambeau : « Nous avons travaillé dur »

Bryson DeChambeau : « Nous avons travaillé dur »

0

Étant donné la vitesse à laquelle Bryson DeChambeau frappe une balle de golf, il est difficile de trouver le driver parfait pour lui. Sa moyenne de 190,7 mph était la deuxième vitesse de balle la plus élevée du circuit la saison dernière, ce qui signifie que toute frappe légèrement décentrée peut lui causer plus de problèmes qu’à la moyenne des joueurs du circuit, qui ont une moyenne de 20 mph de moins (170,4 mph) que DeChambeau.

C’est pourquoi DeChambeau a travaillé en étroite collaboration avec Cobra au cours de l’année dernière pour créer un driver plus tolérant et plus précis.

Bryson DeChambeau, déclarations

« Une grande partie (des améliorations de conception) provient de l’apport de l’année dernière », a déclaré DeChambeau à GolfWRX lundi au Farmers Insurance Open.

« Il y a évidemment eu des moments difficiles, mais aussi de grands moments. Je dirais que nous avons travaillé très dur pour fabriquer un driver qui fonctionne très bien pour moi et pour les consommateurs qui ont une certaine vitesse. Et aussi, parce que nous comprenons l’extrémité supérieure de la vitesse, l’extrémité inférieure va être assez bien aidée parce que nous comprenons les paramètres.

Lire aussi:   Superstitions de golf : ridicules ou pertinentes ?

Une fois que vous comprenez les deux côtés de la médaille, vous pouvez vous adapter très bien entre les deux ». Il compte parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Lire aussi:   Championnat Chevron avec 115 concurrents

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentLes facteurs suivants peuvent contribuer à une baisse de la libido
Article suivantL’un des leaders de l’extrême droite allemande de l’AfD quitte le parti en raison de désaccords idéologiques