Accueil Dernières minutes L'International Borrell assure que l’UE répondra à une éventuelle agression russe contre l’Ukraine

Borrell assure que l’UE répondra à une éventuelle agression russe contre l’Ukraine

0

BRUXELLES, 14 déc (Cinktank.com) –

Le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, a réitéré ce mardi que l’UE répondrait à une éventuelle agression russe contre l’Ukraine, après que la concentration militaire de Moscou à la frontière ait déclenché des alarmes sur une éventuelle invasion.

« En ce moment, nous espérons le meilleur, mais nous sommes préparés au pire. Si la situation se détériore, ne doutez pas que nous serons prêts à réagir », a-t-il déclaré lors d’un débat au Parlement européen axé sur la tension entre L’Ukraine et la Russie. .

Ainsi, Borrell a voulu lever les doutes sur la force du bloc face à la crise et a fait allusion au fait que l’UE et ses institutions doivent envoyer un « message clair » aux autorités russes qu’elles répondront  » fermement » à toute agression militaire contre l’Ukraine.

En tout cas, il a souligné qu’à l’heure actuelle, le bloc européen s’efforce de ne pas contribuer à l’escalade des tensions, ce que la Russie pourrait utiliser pour justifier une action, pour laquelle il a défendu une approche diplomatique pour dissuader toute éventuelle agression russe.

« C’est le travail des diplomates d’avoir des réponses aux différents scénarios et de préciser quelle serait notre réponse s’ils se produisaient », a expliqué le chef de la diplomatie européenne aux députés.

Lire aussi:   Macron assume "pleinement" ses propos sur "d'agacer" ceux qui ne se font pas vacciner

En amont du sommet oriental, qui se tient ce mercredi entre les dirigeants des Vingt-sept et leurs homologues d’Ukraine, de Géorgie, de Moldavie, d’Arménie et d’Azerbaïdjan, il a défendu la souveraineté et l’intégrité de ces anciennes républiques soviétiques.

En particulier, Borrell a revendiqué le droit de Kiev de prendre ses propres décisions de politique étrangère et a défendu les relations plus étroites de l’Ukraine avec le bloc, garantissant que depuis l’annexion illégale de la Crimée et le conflit dans l’est du pays, l’UE a maintenu un soutien sans équivoque .

Il est possible de coopérer plus étroitement avec les pays du voisinage oriental, s’est défendu Borrell, qui, après avoir cité en exemple les fonds européens pour soutenir l’armée ukrainienne, a insisté sur l’idée d’apporter plus d’aide à Kiev pour lutter contre le cyber des menaces.

Article précédentGuardiola bat Bielsa (7-0) et City accroît son avance.
Article suivantLa Russie souligne qu’elle se prépare au scénario du « pire » concernant la variante omicron du coronavirus