Accueil Dernières minutes L'International Blinken prévient la Russie que toute attaque contre l’Ukraine aura de « graves...

Blinken prévient la Russie que toute attaque contre l’Ukraine aura de « graves conséquences »

0

MADRID, 30 nov. (Cinktank.com) –

Le secrétaire d’État des États-Unis, Antony Blinken, a prévenu la Russie que toute attaque contre l’Ukraine entraînerait de « graves conséquences » économiques et diplomatiques, en pleine escalade des tensions à la frontière en raison des prétendus mouvements russes.

Lors d’une conférence de presse à Riga, la capitale lettone, à l’issue d’une rencontre avec le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkevics, Blinken a évité d’entrer dans les détails et a assuré qu’il commenterait la question mercredi, après la réunion des gros titres étrangers de l’Otan dans laquelle « centrale » les questions pour l’Alliance et la sécurité de la communauté transatlantique seront abordées, rapporte l’agence Bloomberg.

Les autorités américaines ont partagé avec leurs alliés européens des informations de renseignement qui démontreraient un mouvement à grande échelle de troupes et d’équipements russes, ce qui pour Washington pourrait être un aperçu d’un mouvement militaire au début de 2022.

En effet, le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg avait déjà averti la Russie vendredi que toute agression contre l’Ukraine « aurait des conséquences », après s’être dit préoccupée par la concentration militaire russe à la frontière ukrainienne et avoir rappelé que Moscou avait déjà attaqué son voisin en 2014.

La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss, qui a également assisté à la réunion de l’OTAN, a déclaré dans un communiqué que le Royaume-Uni « sauvegardera la sécurité et la stabilité dans les Balkans », puisque les menaces russes « ont déjà été rencontrées avec l’annexion de la Crimée ».

Lire aussi:   MM. Biden et Modi discutent de l'impact de la guerre en Ukraine sur la sécurité alimentaire de la région indo-pacifique

De son côté, le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué qu’il prendrait des « mesures défensives pertinentes » en réponse au déploiement de troupes de l’OTAN à la frontière avec l’Ukraine.

Article précédentBorrell revendique l’utilité d’envoyer des observateurs au Venezuela : « C’était la bonne décision »
Article suivantL’UE exige de Pékin une preuve « vérifiable » du bien-être et du sort du joueur de tennis chinois Peng Shuai